©2018 by hm9d78. Proudly created with Wix.com

Colon en Algérie (1883 - 1963)

4 vies, 3 guerres et 1 exil

par Hervé Mercur

Bonjour et bienvenue sur ce site. Il est associé à un livre que j'ai "commis" pour raconter l'histoire de ma famille en Algérie. Initialement, "Colon en Algérie 1883-1963" ne s'adressait qu'aux représentants de ma famille, encore en vie ou à venir. Chemin faisant je me suis aperçu que nombre de mes compatriotes n'avaient pas su, voulu ou pu raconter cette histoire à leurs descendants, et que, par ailleurs, les Français "métropolitains" en avaient largement été tenus à l'écart. Et enfin, qui sait, peut-être que nos amis Algériens, dans leur réflexion actuelle sur leur avenir, sauront tirer les leçons de quelques unes de nos erreurs passées, ... et partagées.

J'apporte donc ce témoignage comme une pierre à l'édifice de notre mémoire commune, que vos contributions et vos questions ne manqueront sans doute pas d'enrichir. Merci donc d'être passé par là.

Chaleureusement. Hervé

Ce livre est publié en ebook et "papier" sur Amazon:

https://www.amazon.fr/dp/B07S113D88

... en ebook seul sur Kobo et Apple

https://www.kobo.com/fr/fr/ebook/colon-en-algerie-1883-1963

https://books.apple.com/fr/book/colon-en-alg%C3%A9rie-1883-1963/id1464884096

Nota: Certaines images publiées dans ce site sont  peut-être soumises à droits d'auteur sans que je le sache. Merci éventuellement de me les signaler afin de me mettre en règle avec les dits auteurs, ou que je les remplace. 

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest
  • Tumblr Social Icon
  • Instagram

    A propos de l'auteur

    Un enfant de là-bas...

    Né en 1947 à Châteaudun-du-Rhumel dans le département de Constantine, fils, petit-fils et arrière-petit-fils d'agriculteur en Algérie. Après l'école primaire au village, j'ai poursuivi mes études au Lycée d'Aumale à Constantine où mes parents se sont installés en 1958. J'avais 7 ans quand la Guerre d'Algérie a commencé et 15 quand elle s'est terminée. A la campagne, puis au village et enfin en ville comme beaucoup de mes camarades du constantinois, j'ai été, si j'ose dire, aux premières loges de cette guerre. Ce pays que j'ai finalement quitté un an après l'indépendance, à l'âge de 16 ans fait toujours partie intégrante de mon être et de mes pensées, en dépit des quelques 55 années écoulées, et vous avez sans doute compris pourquoi si vous avez décidé de lire ce récit auquel le site est dédié.