6 - Guerre et Paix, ... Quelle paix, pour qui ?
(1960 - 1962)

Un an auparavant, de Gaulle a scellé le sort de l'Algérie avec l'Autodétermination, il ne parle déjà plus que "d'Algérie algérienne", il est déjà en train de négocier avec le seul FLN, et pourtant...

Conférence de presse de de Gaulle le 05-09-1960, extrait:

"Qui peut croire que la France, sous le prétexte, d'ailleurs, fallacieux, d'arrêter les meurtres, en viendrait à traiter avec les seuls insurgés, avec la seule organisation extérieure de la rébellion, à traiter de tout l'avenir politique de l'Algérie, à la bâtir comme étant la représentation unique de l'Algérie toute entière ? Bref, à admettre que le droit de la mitraillette l'emporte d'avance sur celui du suffrage?  .../... 

Et pour qui ils me prennent, moi-même, ceux qui machinent que je pourrais converser avec les chefs de la rébellion tant que les meurtres continuent ? De telle sorte qu'à mesure de ma conversation avec eux, on viendrait, peu à peu, m'annoncer que de malheureux musulmans ont été, encore, égorgés dans des douars d'Algérie ou des faubourgs de la métropole, qu'on a jeté des grenades sur des marchés arabes ou kabyles, qu'on a tiré sur des femmes et des enfants, à la baignade, sur les plages, qu'on a exécuté les troupiers pris au combat. On les a exécutés sous une parodie de justice. Et que telle petite fille française serait massacrée dans son lit.

Allons, allons ! Quand on donne la parole au couteau, on ne peut pas parler politique..."

6.1 - 2 - 3 - Les Barricades, les Accords d'Evian,

le Putsch, ..., et l'OAS bien sûr 

©2018 by hm9d78. Proudly created with Wix.com