9 - Épilogue ?

... je préfère laisser le dernier mot à Hocine Aït Ahmed, l’un des chefs historiques du FLN et de l’indépendance algérienne,

qui, de Suisse où il s’était réfugié, déclarait en 2005 : 

« Chasser les Pieds-Noirs a été plus qu’un crime, une faute car notre chère patrie a perdu son identité sociale. », … « N’oublions pas que les religions, les cultures juives et chrétiennes se trouvaient en Afrique bien avant les arabo-musulmans, eux aussi colonisateurs, aujourd’hui hégémonistes. »

Il ajoutait, avec une lucidité et une honnêteté qui lui font honneur :

« Avec les Pieds-Noirs et leur dynamisme – je dis bien les Pieds-Noirs et non les Français -, l’Algérie serait aujourd’hui une grande puissance africaine méditerranéenne. »

« Hélas ! Je reconnais que nous avons commis des erreurs politiques et stratégiques. Il y a eu envers les Pieds-Noirs des fautes inadmissibles, des crimes de guerre envers des civils innocents dont l’Algérie devra répondre au même titre que la Turquie envers les Arméniens. »

__________________________________________________________________

le 4 juin 2019, Le Monde Afrique publie cette tribune de Karim Amellal

« L’heure est venue de réconcilier tous les enfants de l’Algérie »

Pour l’écrivain Karim Amellal, le tournant que vit le pays est l’occasion de définir un nouveau projet de société « respectueux de toutes les cultures, de toutes les mémoires et de toutes les religions ».

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/06/04/l-heure-est-venue-de-reconcilier-tous-les-enfants-de-l-algerie_5471295_3212.html

Sources & Documentation

©2018 by hm9d78. Proudly created with Wix.com